What
  • All Listings
  • Art
  • Collectives and Cooperatives
  • Communities
  • Eats
  • Entertainment
  • Events
  • People
  • Points of Interests
Where

Groupe Anarchiste Salvador-Seguí

 

Be the first to review

Créé en 2010, le groupe, fédéré à la Fédération anarchiste, est présent en région parisienne, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Basse-Normandie. Il est composé de militants, fédérés ou non à la Fédération anarchiste, souhaitant militer dans le cadre d’un groupe. Fondée sur une base anarcho-syndicaliste, la plupart des militants du groupe – mais pas tous – sont ou ont été investis dans des activités syndicales, de la simple animation d’une section syndicale à la prise de mandats syndicaux sur leur lieu de travail et/ou dans leur organisation syndicale. Bien que composé en partie de militants syndicalistes, et en accord avec les fondements théoriques et pratiques de l’anarcho-syndicalisme, le groupe juge indispensable – et c’est l’une des raisons de son existence – le maintien et le développement d’une activité anarchiste sociale spécifique visant à diffuser les idées et les pratiques libertaires dans la société, à les débattre, à les questionner, voire à les repenser à la lumière du passé et, bien sûr, de l’actualité. De même, le groupe juge nécessaire l’implication dans les luttes sociales s’exprimant en dehors du seul cadre du travail (logement, immigration, enfermement, féminisme, etc.), la révolution anarchiste impliquant une transformation sociale radicale et globale.

Et concrètement, ça donne quoi ?

Concrètement, le groupe anarchiste Salvador-Seguí se réunit de deux à trois fois par mois, voire plus quand les situations l’exigent. Les réunions sont le cadre principal où sont définies et choisies la plupart des activités du groupe. Pour l’instant, celles-ci s’articulent autour de cinq axes :

– La participation effective aux manifestations et aux actions (soutien aux piquets de grève, collages, tracts, etc.) dont les revendications et les formes nous correspondent.

– L’organisation régulière de conférences-débats autour de l’actualité et du projet de société anarchiste.

– La publication de livres et de brochures ayant trait à la pensée anarchiste et aux luttes sociales actuelles et passées.

– Le soutien aux luttes internationales et aux territoires en révolution, notamment aux zapatistes du Chiapas (Mexique) et aux anarchistes et syndicalistes cubains.

– Un investissement dans la vie fédérale de la Fédération anarchiste, notamment à travers la prise de mandats (au Comité de rédaction et à l’administration du Monde libertaire, au secrétariat aux relations intérieures et au secrétariat général adjoint).

L’adhésion au groupe se fait lors des réunions et se « matérialise » à travers le paiement mensuel d’une cotisation.

Et Salvador Seguí, c’est qui ?

Né le 23 décembre 1886, à Tornabous (Espagne), Salvador Seguí Rubinat fut un des « leaders » de la Confédération nationale du travail (CNT – centrale anarcho-syndicaliste espagnole) dans les années 1920, en Catalogne. Il fut l’un des principaux responsables du développement de l’organisation et sut mener avec habileté de nombreuses grèves à la victoire. Son engagement pour l’émancipation de la classe ouvrière lui valut d’être assassiné, le 10 mars 1923 à Barcelone, par les pistoleros du patronat. Loin de tomber dans le fétichisme ou le culte de la personnalité, le groupe anarchiste Salvador-Seguí a choisi ce nom comme un hommage à un militant important et souvent oublié de l’histoire.


Who are we ?

Of anarcho-syndicalist tendency, the Salvador-Segui group is federated to the anarchist Federation.

Created in 2010, the group, federated to the Anarchist Federation, is present in the Paris region, in Nord-Pas-de-Calais and Lower Normandy. It is composed of activists, federated or not with the anarchist Federation, wishing to fight within the framework of a group. Founded on an anarcho-syndicalist basis, most, but not all, of the group’s activists are or have been involved in trade union activities, from the mere facilitation of a union section to the taking of union mandates at their place of work. / or in their union organization. Although composed in part of militant trade unionists, and in accordance with the theoretical and practical foundations of anarcho-syndicalism, the group considers it essential – and this is one of the reasons for its existence – the maintenance and development of a specific social anarchist activity aimed at spreading libertarian ideas and practices in society, debating them, questioning them, even rethinking them in the light of the past and, of course, the news. Likewise, the group considers it necessary to be involved in social struggles outside the confines of work (housing, immigration, imprisonment, feminism, etc.), the anarchist revolution implying a radical and global social transformation.

And concretely, what is it?

Concretely, the anarchist group Salvador-Seguí meets two to three times a month, or even more when the situations require it. Meetings are the main framework for defining and selecting most of the group’s activities. For the moment, these revolve around five axes:

  • Effective participation in events and actions (support for pickets, collages, leaflets, etc.) whose demands and forms correspond to us.
  • The regular organization of conferences-debates around the news and the project of anarchist society.
  • Publication of books and pamphlets relating to anarchist thought and current and past social struggles.
  • Support for international struggles and revolutionary territories, including the Zapatistas of Chiapas (Mexico) and Cuban anarchists and trade unionists.
  • An investment in the federal life of the Anarchist Federation, notably through the taking of mandates (to the Editorial Committee and the Libertarian World Administration, the Secretariat for Internal Relations and the Deputy Secretary General).

Joining the group is done during meetings and “materializes” through the monthly payment of a membership fee.

And Salvador Seguí, who is it?

Born on December 23, 1886, in Tornabous (Spain), Salvador Seguí Rubinat was one of the “leaders” of the National Confederation of Labor (CNT – Central Anarcho-Syndicalist Spanish) in the 1920s, in Catalonia. He was one of the main leaders in the development of the organization and was skilful in leading many strikes to victory. His commitment to the emancipation of the working class led to his assassination on 10 March 1923 in Barcelona by the employers’ pistoleros. Far from falling into fetishism or cult of personality, the anarchist group Salvador-Seguí chose this name as a tribute to an important and often forgotten militant of history.