What
  • All Listings
  • Art
  • Birthplace
  • Bookstores
  • Cohousing
  • Collectives and Cooperatives
  • Communities
  • Community Centers
  • Eats
  • Ecovillages
  • Egalitarian Communities
  • Entertainment
  • Events
  • Historical Sites
  • Infrastructure
  • Intentional Communities
  • lawyer
  • Memorial
  • Monuments
  • Murals
  • People
  • Points of Interests
  • Publishers
  • Societies
  • Vegan
  • Venues
  • Workers Associations
Where

Coordination des Groupes Anarchistes – Lyon

Coordination of Anarchist Groups - Lyon

Be the first to review

Comment fonctionne le groupe de Lyon de la CGA ?

Le groupe de Lyon de la CGA (Coordination des Groupes Anarchistes) est un groupe anarchiste dont l’objectif est la transformation de la société pour mettre fin à toute forme de domination et d’exploitation, et construire une société communiste libertaire. Nous sommes convaincuEs que ce sont les oppriméEs et les exploitéEs qui jouent un rôle central dans la transformation sociale.
Nous sommes convaincuEs qu’un processus révolutionnaire authentique ne peut pas provenir d’une avant-garde, n’est pas l’oeuvre d’un parti ou d’une organisation idéologique, fut-elle anarchiste, mais ne peut être que l’oeuvre des classes oppriméEs et exploitéEs. Nous sommes également convaincuEs de la nécessité de se regrouper et s’organiser sur 2 plans :Sur le plan social, avec l’ensemble des oppriméEs et des exploitéEs, pour construire, organiser et développer les luttes sur la base des nécessités concrètes des oppriméEs et des exploitéEs Sur le plan politique, pour défendre au sein de ces mouvements sociaux et populaires qui nous paraissent les mieux à même, non seulement d’atteindre leurs objectifs immédiats, mais aussi de construire collectivement les conditions d’une transformation révolutionnaire de la société : autonomie, indépendance vis à vis de toutes structures hiérarchiques cherchant à les instrumentaliser, auto-organisation, démocratie directe, action directe, combativité, solidarité et entraide, internationalisme.

Nous ne considérons pas le plan politique supérieur au plan social, chacun des plans s’enrichissant l’un de l’autre. Nous refusons l’idéologisation des mouvements sociaux et populaires, c’est à dire la volonté d’en faire des mouvement sociaux anarchistes, marxistes, etc, parce qu’une telle volonté ne fait que diviser les oppriméEs. Mais nous pensons nécessaire la discussion politique en leur sein, et nous pensons indispensable que les anarchistes s’organisent spécifiquement pour y défendre leurs idées et pratiques, de manière ouverte, et dans le respect des cadres collectifs de décision.

Nous sommes convaincuEs que les anarchistes doivent avoir une pratique sociale, et rechercher une insertion sociale : cela veut dire une intervention collective et organisée dans les luttes populaires, un rôle organisateur : c’est à dire contribuer à la création et au développement des organisations populaires, et ne pas se contenter d’une posture propagandiste ou d’une pratique qui consisterait à « sauter » d’une lutte à l’autre, au gré du temps, sans construire des outils de résistance populaires durables.

How does the Lyon group of the CGA work?

The Lyon group of the CGA (Coordination of Anarchist Groups) is an anarchist group whose objective is the transformation of society to put an end to all forms of domination and exploitation, and to build a libertarian communist society. We are convinced that it is the oppressed and the exploited who play a central role in social transformation. We are convinced that a genuine revolutionary process can not come from an avant-garde, is not the work of an ideological party or organization, even anarchist, but can only be the of oppressed and exploited classes. We are also convinced of the need to regroup and organize on two levels: On the social level, with all the oppressed and exploited, to build, organize and develop the struggles on the basis of the concrete necessities of the oppressed and the exploited On the political level , to defend within these social and popular movements which appear to us the best not only to achieve their immediate objectives, but also to collectively build the conditions for a revolutionary transformation of society: autonomy, independence vis-à-vis all hierarchical structures seeking to exploit them, self-organization, direct democracy, direct action, combativeness, solidarity and mutual aid, internationalism.

We do not consider the higher political plane social, each of the plans enriching one another. We reject the ideologization of social and popular movements, ie the will to make social movements anarchists, Marxists, etc., because such a will only divides the oppressed. But we think the political discussion is necessary within them, and we think it essential that the anarchists organize themselves specifically to defend their ideas and practices, in an open manner, and in the respect of collective decision-making frameworks.

We are convinced that anarchists must have a social practice, and seek a social insertion: it means a collective and organized intervention in popular struggles, an organizing role: that is, contributing to the creation and development of popular organizations and not be content with a propagandist stance or a practice of “jumping” from one struggle to another, over time, without building lasting popular resistance tools.